27/11/2011

Hommage à Sir Cecil Walter Hardy Beaton

Sir Cecil Walter Hardy Beaton (14 janvier 1904 - 18 janvier 1980) était un Photographe de mode et de portrait britannique.

cecil beaton.jpgIssu de la haute société, Cecil Beaton aime, dès son plus jeune âge, photographier des visages. Les premiers portraits qu’il prend sont ceux de ses deux jeunes sœurs et le sien. Cecil Beaton se fait connaître par une première exposition à Londres en 1926 qui est bien accueillie et lui permet de signer un contrat avec la version britannique du magazine Vogue en 1931 pour lequel il collabore jusqu'au milieu des années 1950.

Commençant sa carrière par photographier ses riches amis hédonistes des Bright Young Things, il travaille également avec la revue de mode Harper's Bazaar et comme photographe pour Vanity Fair.

Cecil Beaton dispose de son propre studio et réalise de nombreuses photos de mode ainsi que des portraits. Ces derniers sont particulièrement raffinés et stylisés. Tout autant inspiré par la tradition anglaise, la Renaissance, le cinéma hollywoodien que par certains de ses prédécesseurs (Edwardbelles-miroir-cecil-beaton-vogue-big.jpg Steichen…), le Londonien photographie ses modèles en studio au milieu de décors somptueux et surchargés. Il n’hésite pas à recourir à des matériaux aux effets inhabituels (miroirs, cellophane…) pour donner un petit plus, une touche d’exubérance baroque aux multiples personnalités qui viennent poser.

Dans le Hollywood des années 1930, il réalise de nombreux portraits de célébrités. Parmi ses modèles : Coco Chanel, Elsa Schiaparelli, Gary Cooper, Marlene Dietrich, Johnny Weissmuller…

thumb-cecil-beaton--le-prince-de-la-photographie-1319.gif.jpgEn 1937, Cecil Beaton est nommé portraitiste officiel de la famille royale. Il photographie notamment Élisabeth II à Buckingham Palace ; photographiée au-dessus du berceau de Charles, celle-ci gagne une allure de mère attendrie.

Lors de la seconde guerre mondiale, Cecil Beaton est affecté au ministère de l'information. Il s’éloigne du faste des salons royaux et parcourt la planète. Il réalise divers reportages en Europe, Russie, dans les pays orientaux, au Mexique ainsi qu’aux États-Unis. Certains de ses clichés montrent des pilotes de combat de la Royal Air Force, d’autres des paysannes, des enfants évacués ou meurtris.

En 1950, il est renvoyé par le magazine Vogue ; son style parait alors dépassé. Il travaille comme photographe indépendant et se lance dans la décoration (théâtre et cinéma). En 1964, il gagne un oscar pour les décors et costumes du film My Fair Lady.

tumblr_kz0zpyoEds1qzuzzgo1_500.jpg

Toute sa vie, Cecil Beaton apparaît comme un homme énigmatique, difficilement cernable, fréquentant de nombreux cercles intellectuels : les Existentialistes autour de Jean-Paul Sartre, les artistes comme Pablo Picasso, le couple Serge Gainsbourg / Jane Birkin…

cecill_beaton_queen_1968.jpgQueen-Elizabeth-II-photog-007.jpg

 

 

 

 

 

 


En 2003, les héritiers de Cecil Beaton autorisent la parution de son journal intime dans lequel on apprend que le photographe avait une vie homosexuelle particulièrement agitée (il fréquentait les intellectuels gays de son époque : Truman Capote, Jean Cocteau…) et vivait une passion amoureuse, non réciproque, avec Mick Jagger (rencontré en mars 1967). Pendant plus d’une décennie, les deux hommes restent très liés. Dans les dernières pages, Cecil Beaton évoque le chanteur en ces termes : « Masculin et féminin, beau et laid, il restera à jamais pour moi l'image de la passion interdite ».

51yDP+X17wL._SS500_.jpgD_004736.jpg

10:00 Écrit par Le Photoneur dans Hommage | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

C'était un grand artiste. J'aimais particulièrement les vêtements et les décors de My Fair Lady ! Bises et bon lundi. FRANCOISE

Écrit par : francoise | `2011-11-27 à 20.47:50`

Je n'ai jamais été cinéphile, même dans ma jeunesse, où en dehors des chantiers, pour me délasser je préférais les bals....

Belle journée chez toi. Amicalement

Écrit par : patriarch | `2011-11-28 à 09.47:27`

Les commentaires sont fermés.