05/03/2012

Pour sceller notre amitié

 

IMG_2743.jpg

220px-Love_padlocks_-_K%C3%B6ln.JPG

Cadenas d'amour

Les cadenas d’amour sont des cadenas que des couples amoureux accrochent sur des ponts ou des équipements publics pour symboliser leur amour. Les cadenas comportent parfois les noms de ceux qui les accrochent, ou une autre inscription décrivant leur relation. Il est d’usage de jeter ensuite la clé, par exemple dans la rivière qui coule sous le pont.

L’origine de cette coutume n’est pas claire. Il est possible qu’elle remonte aux années 1980 : à Pécs en Hongrie, elle est pratiquée depuis cette époque sur une grille en fer forgé reliant la mosquée et la cathédrale. Une autre hypothèse en ferait une tradition plus ancienne provenant de Cologne en Allemagne où des cadenas sont accrochés à la grille du pont Hohenzollern près de la gare, les amoureux jetant la clef du cadenas dans le Rhin enjambé par le pont. Par la suite, elle s’est propagée à de nombreux pays.

À Séoul, elle a lieu au pied de la N Seoul Tower, qui surplombe la ville. Les cadenas sont accrochés aux grilles garde-corps, ce qui oblige les services d’entretien à remplacer ces dernières afin que tout le monde puisse profiter de la vue.

En Italie, elle a été décrite et popularisée par l’écrivain Federico Moccia dans ses romans Trois mètres au-dessus du ciel et Ho voglia di te (roman) (it)[1]. Cette pratique a conduit le maire de Rome, Walter Veltroni, à interdire l’accrochage de cadenas aux installations publiques en 2007, sous peine d’une amende de 50 €[1].

À Moscou, les autorités ont installé sur le pont Loujkov des arbres métalliques dont les branches servent à accrocher les cadenas des amoureux. L'effet esthétique produit en fait une attraction pour les touristes.

10:00 Écrit par Le Photoneur dans Photographie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cadenas, amitié |  Facebook |

Commentaires

oui, j'ai vu cela je ne sais plus où.... belle journée. Amicalement

Écrit par : patriarch | `2012-03-05 à 11.42:41`

Les commentaires sont fermés.