31/03/2013

baiser fraternel

mur de berlin

 L'artiste russe Dimitri Vrubel a commencé mardi à repeindre sur le Mur de Berlin son célèbre "baiser fraternel" entre les ex-leaders communistes est-allemand et soviétique Erich Honecker et Leonid Brejnev, à l'occasion des 20 ans de la chute du Mur."Cela me fait un peu peur, il y a 20 ans cela faisait partie de mon art alors qu'aujourd'hui le baiser appartient au patrimoine international", a déclaré Dimitri Vrubel à l'AFP. "Il se peut que je ne me souvienne pas de tout, cela ne sera donc pas exactement la même peinture", a-t-il ajouté.Comme aide-mémoire, l'artiste moscovite de 48 ans a installé devant ses 30 m2 de Mur une réplique en modèle réduit de la peinture d'origine qui, elle, a été effacée au printemps.Autre aide imprévue: la photographie originale d'Honecker et Brejnev s'embrassant à pleine bouche, prise en 1979 par le photographe français Régis Bossu à l'occasion du trentième anniversaire de la RDA, et d'après laquelle la peinture avait été réalisée en 1990.M. Bossu était venu de sa ville de Griesheim (ouest de l'Allemagne) pour la remettre mardi à Dimitri Vrubel. "C'est pour vous aider à repeindre le baiser sur le Mur", lui a-t-il dit.Dimitri Vrubel estime en "avoir pour un mois de travail" en venant peindre chaque jour.Comme les 102 autres artistes participant à la rénovation de l'East Side Gallery, comme s'est baptisée cette portion du Mur qui était du côté RDA de la construction, il a reçu 3.000 euros pour son travail."Je ne voulais pas de cet argent, je me sentais mal de prendre de l'argent à Berlin alors que Berlin a tant fait pour mon art", a expliqué Dimitri Vrubel.Il compte maintenant consacrer cet argent à des projets sociaux et artistiques dans des quartiers populaires de la capitale allemande.La rénovation de l'East Side Gallery doit être achevée le 7 novembre, deux jours avant le début des festivités du vingtième anniversaire de la chute du Mur.

mur de berlin,honecker, brejnev

10:00 Écrit par Le Photoneur dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.