06/04/2013

Castors Juniors

P3100008.JPG

Le procès de la réintroduction des castors en Belgique Réintroduction des castors en Belgique : le procès de l'asbl Rangers et d'Olivier Rubbers pour transport et détention illégale de castors. Castors en BelgiqueSuite au refus du CSWCN à la demande pour la ré-introduction des castors en Wallonie, Olivier Rubbers aurait effectué des lâchers sauvages aux frontières belgo-française et belgo-néérlandaise. Ces actions défraient la chronique. Procès d’un homme engagé. L’asbl Rangers (Association pour la protection de l’environnement dirigée par Olivier Rubbers) a été condamnée, le 17 février dernier, à verser une amende de 2500€ pour transport et détention de castors.

petitcastor.jpgLes Rangers ont décidé d’aller en appel. Ils affirment en effet avoir agi en toute légalité. Le procès Procès Olivier Rubbers Asbl RangersL'asbl Rangers n’a pas été condamnée pour réintroduction illégale de castors, car aucune loi n’existait encore à l’époque des lâchers, entre 1998 et 2000. La loi interdisant la réintroduction des castors date de 2002. Olivier Rubbers a fait appel de la décision, affirmant l’absence de preuves contre lui. L’affaire ne sera donc pas classée avant plusieurs mois. Lorsque nous l’avons interviewé (lire l'interview d'Olivier Rubbers) Olivier Rubbers ne comptait pas se laisser faire car il estimait être dans la légalité. En effet, d’après lui, la division nature et forêt d’Allemagne lui aurait fourni, avec toutes les autorisations nécessaires, 101 castors de Bavière. Sachant que le projet de réintroduction du castor en Wallonie avait été refusé par le le Conseil Supérieur Wallon pour la Conservation de la Nature (CSWCN), l’association Rangers organisa des lâchers sauvages de castors en France et aux Pays-Bas près de la frontière belge en octobre 1998.

La réintroduction du rongeur est légale dans ces deux pays. Cependant, cette initiativeCastor.jpg des Rangers a fait couler beaucoup d’encre dans la presse. Les associations environnementales désaprouvent la "réintroduction sauvage" des 101 castors lâchés par l'asbl Rangers La région wallonne et de nombreuses associations environnementales (Réserves Naturelles RNOB, AVES, Patrimoine Nature, Ligue royale belge pour la protection des oiseaux, Jeunes et Nature, Ardennes et Gaume, la fédération Inter-Environnement Wallonie et le centre de revalidation "Birds bay") ont en effet désapprouvé ces actions, tout en acceptant les effets bénéfiques d’une réintroduction. Les associations ont jugé la réintroduction inadmissible jugeant que des lâchers sans contrôle, dans des endroits pas toujours bien choisis étaient une source de danger pour la survie à long et même à court terme des castors. Ces groupes militants ont également lancé un appel pressant aux fournisseurs de castors importés illégalement pour qu’ils interrompent leurs livraisons. Ces associations ne sont pas contre un retour du castor dans nos régions mais estiment que toute opération de réintroduction nécessite une préparation minutieuse afin de lui donner les meilleurs garanties de réussite (choix de sites adaptés, dialogues avec les riverains, concertation avec les scientifiques, évaluation des conséquences biologiques et économiques. L’asbl Rangers a été attaquée en justice par la région wallonne. La région est tout à fait consciente qu’il faut dorénavant compter avec les castors en Wallonie mais celle-ci veut montrer l’exemple en punissant les auteurs pour que, dans le futur, il n’y ait plus de nouveaux lâchers sauvages visant à des réintroductions d’espèces indigènes.

 

P3100009.JPG

10:00 Écrit par Le Photoneur dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Ils font d'énormes dégâts en forêts, mais aussi par leurs barrages lors de crues...

Bonne journée de samedi, avec nos amitiés

Écrit par : patriarch | `2013-04-06 à 10.53:43`

Les commentaires sont fermés.