20/04/2013

Mao

Le Petit Livre rouge est le livre le plus vendu au monde après la Bible, avec des ventes estimées à 900 millions d'exemplaires[1]. Pendant la Révolution culturelle dont il devient l'un des symboles, l'étude du livre est obligatoire dans les écoles de l'enseignement primaire au supérieur, et sur le lieu de travail. Toutes les organisations, industrielles, commerciales, agricoles, administratives, militaires organisaient des sessions de formation en groupes de tout le personnel pour étudier le livre pendant les heures de travail. Les citations de Mao étaient imprimées en gras et en rouge, et presque toutes les publications écrites, y compris les ouvrages scientifiques, devaient citer Mao. La compréhension et l'assimilation de la « pensée Mao Zedong » étaient censées améliorer de façon irréversible l'entrain au travail, et ainsi compenser largement au niveau de la production le temps passé à cette étude.

Pendant les années 1960, le Petit Livre rouge est le symbole graphique le plus visible en Chine, plus omniprésent encore que les portraits de Mao lui-même. Sur les images, les affiches, les panneaux réalisés par les artistes chargés de la propagande, presque chaque personnage, à l'exception de Mao, apparaît souriant, animé d'une détermination sans faille, et tenant à la main le Petit Livre rouge.

Avec la fin de la Révolution culturelle en 1976 et l'accession au pouvoir de Deng Xiaoping en 1978, l'importance du livre décroit énormément et la mise en exergue des citations de Mao commença à être considéré comme déviationnisme de gauche et comme culte de la personnalité. Aujourd'hui, le livre est considéré en Chine comme le souvenir d'une époque révolue.

 

04260D.jpg

 

09:56 Écrit par Le Photoneur dans Divers | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je ne tiens pas à le lire.... Belle journée avec nos amitiés

Écrit par : patriarch | `2013-04-20 à 11.06:22`

Les commentaires sont fermés.