27/07/2013

Obélix est passé par là

1000903_10201262509949936_312043632_n.jpg

Le sanglier,  cochon magique

 Déjà au Néolithique, ce qui est resté jusqu’à nous le « trophée » de cette chasse, la dent du sanglier, est investie d’un pouvoir magique, qui paraît en rapport avec la résurrection. On a trouvé des squelettes néolithiques des deux sexes inhumés avec comme seule parure un bracelet fait de deux défenses de sanglier à leur poignet (Lingolsheim, Alsace, France). On a aussi retrouvé des défenses de sangliers, associées à des restes humains, près du baptistère de Limoges3, daté des environs du IIIe siècle après J.-C. Ce « culte » du sanglier perdurait donc dans les rites de la chrétienté naissante, de façon officielle ou officieuse… en tout cas on continuait sans doute à lui attribuer un pouvoir magique en rapport avec l’au-delà. On trouve encore aujourd’hui des pattes de sangliers clouées sur les portes des granges du Limousin ou de l’Auvergne. Sans doute possèdent-elles, comme la dent un pouvoir magique protecteur, pour le bétail ou pour la nourriture.

09:55 Écrit par Le Photoneur dans Mythe et légende | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : france, juin 2013 |  Facebook |